Syndicat (SYNTRAPOST)

SYNTRAPOST : un cheminement de près d’un quart de siècle

Pour  certains agents, le syndicalisme est assimilable à la  protestation, voire à une opposition systématique au patronat ou à la direction générale pour le cas de la poste.

A la réalité, le syndicat est né de la volonté des travailleurs de créer un cadre organisé pour la défense de leurs intérêts matériels et moraux. Certes le syndicat constitue pour les dirigeants un contre pouvoir mais il est aussi et surtout une force de proposition de solution aux problèmes du moment. Pour le cas particulier de la Poste (ONP, SONAPOST), la naissance du SYNTRAPOST dans sa structuration actuelle est consécutive à la scission en 1987 de l’ex Office des Postes et Télécommunications (OPT) en deux entités qui sont l’Office Nationale des Postes (ONP) et l’Office Nationale des Télécommunications (ONATEL). Auparavant, c’est le Syndicat National des Travailleurs de la poste et des télécommunications (SYNAPOSTEL) qui était le seul organe de lutte pour la défense des intérêts moraux et matériels des travailleurs des deux entités. Au fil des ans, les travailleurs de l’ONP, éprouvés par certaines difficultés liées à leur nouvelle situation dans l’entreprise, vont trouver la nécessité d’avoir leur propre cadre de lutte car le SYNAPOSTEL, dont le secrétaire général et la plupart des membres du bureau national sont de l’ONATEL ne répondait plus pleinement à leurs préoccupations du moment.  Ainsi naquit un Syndicat propre aux postiers au cours des travaux du premier congrès des travailleurs de l’Office National des Postes tenu les 9, 10 et 11 novembre 1990 à l’Éducation Ouvrière de Ouagadougou. Elle est dénommée «SYNDICAT DES TRAVAILLEURS DE LA POSTE » (SYNTRAPOST). Ses textes fondamentaux actuels (statut, règlement intérieur) sont régis par la loi n°13/92/ADP du 14 décembre 1992 portant liberté d’association et sa validité est illimitée. Le premier secrétaire général fut le camarade Joanny KABORE.

L’article 3 de son règlement intérieur stipule que : «Est membre du syndicat tout travailleur de la SONAPOST et/ou de sa filiale qui en fait la demande et qui s’acquitte des droits d’adhésion». Et le statut de préciser à son article 36 que : «toute démission du syndicat doit être formulée par écrit et adressée au bureau national éventuellement par l’intermédiaire du bureau de la section». «Tout démissionnaire ou exclu ne pourra réintégrer le syndicat qu’après un délai d’un (1) an et après paiement des arriérés de cotisation correspondants à la durée de démission ou de l’exclusion», confère article 38 du statut. 

En effet, l’adhésion est libre et volontaire ; mais dans la pratique, tout travailleur qui intègre la poste et/ou sa filiale est d’office membre du SYNTRAPOST sauf renonciation formulée par l’intéressé à l’endroit du SYNTRAPOST.

Pour mener à bien sa mission, le SYNTRAPOST élabore chaque année un programme d’actions et une plate forme revendicative.  Il fournit annuellement un rapport d’activités au conseil syndical qui est l’organe statutaire de contrôle du bureau national.

 Les recettes du SYNTRAPOST sont constituées de :

  • Cotisations des membres : 45% du budget annuel ;
  • Subvention de la direction générale : 45%  du budget annuel ;
  • Subvention annuelle de l’État : 10% du budget annuel ;
  • Subvention de syndicat frère (Uni Global) : pour mémoire.

Avec l’arrivée de M. Ambroise y. OUEDRAOGO à la direction générale, qui a montré des signes évidents d’ouverture, le SYNTRAPOST entend œuvrer par le dialogue à l’amélioration continue des conditions de travail de ses membres.

L'actuel Secrétaire général du SYNTRAPOST est Gilbert GO.

Produits Courriers

La SONAPOST propose une gamme variée de prestations pour le grand public et les entreprises. La SONAPOST offre à sa clientèle une infrastructure importante de distribution à travers son parc de boîtes postales reparties dans l’ensemble de ses agences ...

En savoir plus
footer-1
footer-2

Produits Financiers

L’une des missions fondamentales de la SONAPOST consiste à favoriser l’inclusion financière des populations en leur offrant des produits financiers tels que l’épargne, les comptes courants et les transferts de fonds.

En savoir plus